Les Zèbres à plumes : Atelier d'écriture
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Et comme l'art se réinvente sans cesse...

Aller en bas 
AuteurMessage
Petite Perle Givrée
Duvet
avatar

Messages : 42
Date d'inscription : 11/03/2015
Age : 33
Localisation : Genève

MessageSujet: Et comme l'art se réinvente sans cesse...   Mer 11 Mar - 1:37

Bonsoir tout le monde (ou bon matin si comme certains écrivains fous que je connais, vous préférez écrire le matin - ô étrange idée...), "Petite Perle Givrée" de mon pseudo, je vous viens tout droit d'un endroit entouré par les montagnes françaises mais pourtant helvétique : Genève.
J'ai le privilège d'avoir encore 29 ans pour quelques mois, je m'accroche à cette dizaine avant de sombrer dramatiquement dans la suivante (ô rage, ô désespoir, ô vieillesse ennemie! - nan mais oui, ça va bientôt être légitime que je la sorte celle-là!!!).

Je travaille professionnellement dans l'art, dans la création, je suis compositeur (oui "compositrice" c'est comme "écrivaine", c'est moche)... bref je suis musicienne quoi. (Et nan pour l'instant ça rapporte riennnnn! Ne sifflotez pas, je vous ai vus vous poser intérieurement la question.)
Je collectionne les livres anciens et mon ambition primordiale est d'avoir une bibliothèque plus grande. Des tas de bibliothèques qui se ferment, si je résume.
J'ai pourtant une aptitude à la lecture assez variable, ma concentration n'aidant pas. Je me suis remise à collectionner des BD aussi pour le coup (surtout des BD rares des années 50-60 assez méconnues).
Sinon je suis bricoleuse, j'adore la déco d'intérieur, et j'ai la manie de collectionner des antiquités (plutôt 19ème) un peu connotées, genre des jetons de maison-closes, des fumes cigarettes en matériaux précieux, des tampons buvards, des porte-plumes, etc.

J'ai un amour particulier pour l'écriture de lettres manuscrites. Je suis le genre qui sort l'encre de chine pour écrire à l'ancienne... et un de ces quatres je me suis promise d'essayer la plume d'oie, car mes talents de bricoleuse me permettent de n'avoir pas peur de l'idée de la tailler, ladite plume! (Non... ce n'est pas un jeu de mot salace, je vous préviens.)
Bref... j'aime écrire sur grand papier, l'autre jour un vendeur ebay m'a ajouté un document d'un acte notarié du 18ème siècle... je crois bien que ce qui m'a le plus fascinée, c'était le papier (avec un motif en filigrane). C'est presque comme de découvrir une carte aux trésors. Surprised

Plumes et bouquins

Votre auteur fétiche du moment : Pour ne pas faire dans l'original: Amélie Nothomb avec son charmant "La Nostalgie Heureuse".
Et de manière générale je suis une grande fan de Jostein Gaarder.

Le(s) genre(s) littéraire(s) que vous préférez lire / celui (ceux) dans le(s)quel(s) vous préférez écrire : La poésie, les chansons, le théâtre, la littérature érotique et... les dictionnaires! Very Happy (C'est un genre littéraire le dictionnaire? Razz )
Personnellement j'écris surtout de la poésie et des chansons.

Votre cliché favori : L'acteur qui galère, le clown, en général quelque chose qui a rapport avec les débuts difficiles de l'art de scène (spécifiquement acteurs ou chanteurs).

Le cliché que vous ne supportez pas, en revanche : Je suis pas très fan de l'ambiance policière standard, les polars que j'aime bien ont toujours des héros un peu particuliers, soit au niveau culturel ou social,  soit au niveau du caractère.

Votre mot biscornu préféré : "Voluptueux" j'aime bien... je sais pas si on peut dire que c'est biscornu... en tous cas ça caresse les oreilles... Sinon il y a "noctambulismes" que j'aime bien. (Alphonsine ne pourra qu'acquiescer ^^) Dans le genre plus agressif il y a "gougnafier", et "catin"... c'est pas très biscornu en fait. "Ectoplasme" est pas mal, ça c'est carrément biscornu.  
Mais surtout il y a mon mot honni : "autodafé".  *eeeeerk...*

Une phrase que vous aimez : allons-y pour les citations :

"Hélas, la création est douloureuse car elle n'épargne pas le doute."
Julie Ferrier

"La poésie est une espèce de musique : il faut l'entendre pour en juger."
Voltaire

"La poésie est une plante libre : elle croît là où on ne la sème pas. Le poète n'est pas autre chose que le botaniste patient qui gravit les montagnes pour aller la cueillir."
Flaubert

Un livre que vous n'avez pas aimé du tout (et pourquoi ?) : Bon alors je l'ai pas lu... ça compte? "50 nuances de Grey" ... ma mère m'a dit que c'était cul-cul, et vu que ma mère lit de la littérature érotique plus soft que mes propres lectures... ça doit être vraiment vraiment cul-cul. (En fait j'ai même pas envie de poser mes yeux sur ce livre tant il a l'air pourri - dixit la fille qui lit du Pierre Louÿs, Alphonse Momas et consort...)
Sinon il y a tant de livres nuls que je ne les finis jamais et que je ne m'en souviens pas.

Votre dernier coup de cœur en poésie :

Commençons par le premier voulez-vous? C'est une chanson de Gustave Nadaud (chansonnier - qui faisait, et c'était rare à l'époque, sa musique ET ses paroles - du 19ème siècle) :

Les lamentations d'un réverbère

ou

Le gaz à l'institut



Passants, écoutez la complaite
D'un réverbère trépassé.
Ouvrez l'oreille au glas qui tinte,
Et saluez une âme éteinte
D'un resquiescat in pace.

Nous étions encore cinq frères,
Cinq invalides, cinq débris;
Nous nous abritions sous nos verres,
Pour nous cacher, vieux réverbères,
Au centre du nouveau Paris.

C'était à l'Institut de France;
Nous y vivions obscurément,
Dans la naïve confiance
Que l'égide de la science
Couvrirait notre monument.

Les vieilles croyances sont mortes;
Les dieux païens n'ont plus d'autels.
Esprit moderne, tu l'emportes;
Le gaz s'avance : il bat les portes
Du temps où sont les immortels.

Jusque dans mon dernier asile
Il creuse un canal souterrain;
Il se glisse, hideux reptile,
Allongeant son tuyau fossile
Sous le parvis de Mazarin.

Oh! que dira l'Académie,
Lorsque, sortant de son sommeil,
Un aigle de l'astronomie
Se verra frappé d'ophtalmie
Aux feux d'un nocturne soleil?

Écoute mon vœu prophétique:
Tu périras, gaz de l'enfer,
Supplanté, comme un empirique,
Par quelque démon électrique,
Qu'on appellera Lucifer.

Adieu, mon maître, mon lampiste;
Tu me traitas avec douceur.
Ton office était d'un artiste;
Voudras-tu, pauvre Jean-Baptiste,
Passer à l'état d'allumeur?

Adieu; ma carrière est brisée;
L'huile va manquer au ressort;
Ma dernière mèche est usée;
Qu'on me mette dans un musée
Avec la date de ma mort!

Et vous, amoureux solitaires,
Quand vous traverserez ces cours,
Cherchant d'impossibles mystères,
Souvenez-vous des réverbères
Contemporains de vos amours!


******

J'ai récemment fait l’acquisition de deux livres anciens, très précieux à mes yeux. Il s'agit en fait du même livre mais dans deux éditions différentes, la seconde étant une version refondue et modernisée de la première (avec de nouveaux poètes et moins de vieux, devenus désuets).
(Pour la petite histoire ce qui est drôle c'est que je les ai trouvés dans la même brocante, le même jour, mais pas au même rayon, et pour un prix très différent, la nouvelle édition étant 3x plus chère que la première - la dorure sur la tranche et le papier en est peut être la raison, ainsi que la jolie reliure en percaline avec une belle gravure.)
Ce livre se nomme "Chants du pays" (et le pays, c'est la Suisse), le poème que je vous cite se trouve dans les deux éditions (1887 et 1903). Le poète est un poète genevois nommé Louis Tognetti. Voici mon dernier coup de coeur, qui me parle spécialement à cause des derniers événements de ma vie:



Romance


Ce que n'a jamais dit le papillon aux roses
Alors qu'il caressait leur sein demi-fermé,
Ou bien qu'il chiffonnait leurs corolles décloses,
C'est combien je t'aimais.

Ce que n'a jamais dit la nue au roc superbe,
Le zéphyr aux roseaux dans les doux soirs de mai,
Le rayon de soleil à l'insecte de l'herbe,
C'est combien je t'aimais.

Ce que n'a jamais dit la frileuse hirondelle
Aux vagues de la mer, au désert enflammé,
Après qu'elle avait fui nos froids à tire-d'aile.
C'est combien je t'aimais.

Car ni l'oiseau, ni le zéphyr, ni le nuage,
Ni le frais papillon, cet insecte d'un jour,
Ni les rayon du ciel n'auraient eu de langage
Pour un si grand amour!


Votre héros ou héroïne favori : Le signor Spaghetti (de la bd du même nom). Hans-Thomas (dans Le Mystère de la patience - mon livre préféré), Paloma (dans "L'élégance du Hérisson" - mon second livre préféré).

Un autre art qui vous intéresse : Le théâtre. A la base, je voulais en faire mon métier.
La musique aussi, évidemment. La danse (surtout contemporaine, mais pas uniquement, claquettes, classique, flamenco, moderne, danses de salon, etc - j'ai une passion pour les musiques de danse, c'est lié). Et les arts plastiques (la sculpture, la peinture, le dessin, etc...).
Le cirque (mais plus spécifiquement le cirque moderne - Cirque du soleil, Cirque Eloize, etc.)
En somme... TOUT ce qui est artistique m'intéresse. Et comme l'art se réinvente sans cesse...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elfinea
Duvet
avatar

Messages : 97
Date d'inscription : 04/03/2015
Age : 28
Localisation : Donjon de Naheulbeuk

MessageSujet: Re: Et comme l'art se réinvente sans cesse...   Mer 11 Mar - 6:24

Bienvenue ! Very Happy
J'espère que tu te plairas avec nous. Tu verras, on s'amuse bien !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Petite Perle Givrée
Duvet
avatar

Messages : 42
Date d'inscription : 11/03/2015
Age : 33
Localisation : Genève

MessageSujet: Re: Et comme l'art se réinvente sans cesse...   Mer 11 Mar - 23:54

Merciii! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alphonsine
Petite plume
avatar

Messages : 240
Date d'inscription : 27/02/2015

MessageSujet: Re: Et comme l'art se réinvente sans cesse...   Mer 11 Mar - 23:55

Bienvenue, toi !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://gnossiennes.wordpress.com/
Petite Perle Givrée
Duvet
avatar

Messages : 42
Date d'inscription : 11/03/2015
Age : 33
Localisation : Genève

MessageSujet: Re: Et comme l'art se réinvente sans cesse...   Jeu 12 Mar - 0:01

Razz merci toi.

(Ultra loquace... XD )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Babeloregon
Duvet
avatar

Messages : 10
Date d'inscription : 06/03/2015

MessageSujet: Re: Et comme l'art se réinvente sans cesse...   Jeu 12 Mar - 20:43

Bienvenue, j'aime beaucoup la chanson, et le poème aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Petite Perle Givrée
Duvet
avatar

Messages : 42
Date d'inscription : 11/03/2015
Age : 33
Localisation : Genève

MessageSujet: Re: Et comme l'art se réinvente sans cesse...   Dim 15 Mar - 4:38

Very Happy merciii
Ah ben je suis bien contente que les textes qui m'interpellent plaisent à d'autres en dépit du fait qu'ils soient parfaitement inconnus du grand public. ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Diatribe
Duvet
avatar

Messages : 19
Date d'inscription : 08/03/2015
Localisation : Caen

MessageSujet: Re: Et comme l'art se réinvente sans cesse...   Dim 15 Mar - 14:44

Bienvenue! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elfinea
Duvet
avatar

Messages : 97
Date d'inscription : 04/03/2015
Age : 28
Localisation : Donjon de Naheulbeuk

MessageSujet: Re: Et comme l'art se réinvente sans cesse...   Lun 16 Mar - 21:39

Welcome ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Petite Perle Givrée
Duvet
avatar

Messages : 42
Date d'inscription : 11/03/2015
Age : 33
Localisation : Genève

MessageSujet: Re: Et comme l'art se réinvente sans cesse...   Mer 18 Mar - 2:14

Merciiii!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Petite Perle Givrée
Duvet
avatar

Messages : 42
Date d'inscription : 11/03/2015
Age : 33
Localisation : Genève

MessageSujet: Re: Et comme l'art se réinvente sans cesse...   Mer 1 Avr - 11:44

Je traverse une phase plutôt occupée où je me préoccupe d'avantage d'arroser mes plantes tous les jours où il ne pleut pas pour qu'elles profitent du printemps pour pousser et où je me tue le dos et les muscles à avancer les travaux dans mon studio d'enregistrement...
Voire où je passe du temps à essayer de me nourrir décemment et écrire le répertoire de mon nouveau duo plutôt que d'écrire de long textes...

Je suis donc navrée de ne pas pointer le bout de mon nez... en plus j'avais vraiment envie de plancher sur le texte 00.0 (moui parce que parfois moi... j'aime l'absence de délai voyez-vous...).
Je suppose que ça viendra comme une explosion, d'un coup. Bim.

Je reviendraiiiii! ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Et comme l'art se réinvente sans cesse...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Et comme l'art se réinvente sans cesse...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» il pleuvait sans cesse sur Brest ce jour là!
» htc touch hd redémare sans cesse
» [AIDE] HTC HD reboot sans cesse ...
» [résolu][Aide]one reboot sans cesse apres echec installation d une rom
» [Hubert-Richou, Gérard] Petits contes comme autrefois... ou presque

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Zèbres à plume :: Pour commencer :: Présentations-
Sauter vers: