Les Zèbres à plumes : Atelier d'écriture
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Un journal Ad Patres

Aller en bas 
AuteurMessage
Ad Patres
Duvet


Messages : 42
Date d'inscription : 05/03/2015

Un journal Ad Patres Empty
MessageSujet: Un journal Ad Patres   Un journal Ad Patres EmptyMer 22 Avr - 19:03

Un journal de bord d'écrivain amateur hein ...

et bien je collerai ici mes réflexions sur l'écriture, mes pensées tout court et ça fera un énième endroit avec des bouts de trucs bidules rédigés !
à la revoyure les gens !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ad Patres
Duvet


Messages : 42
Date d'inscription : 05/03/2015

Un journal Ad Patres Empty
MessageSujet: Re: Un journal Ad Patres   Un journal Ad Patres EmptySam 25 Avr - 23:02

Note à moi-même : toujours enregistrer ce que l'on a écrit avant de fermer la fenêtre ...

allez on recommence !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ad Patres
Duvet


Messages : 42
Date d'inscription : 05/03/2015

Un journal Ad Patres Empty
MessageSujet: Re: Un journal Ad Patres   Un journal Ad Patres EmptyDim 26 Avr - 0:36

Retour aux sources - I

Paix

J'étais plongée
Dans mes pensées
Soleil couchant
Un oiseau blanc
Surgit soudain
Dans mon jardin
Oiseau chétif
Oiseau furtif
Était-ce un ange ?
Une mésange ?
Non, point. Il tombe,
Une colombe
Survivra-t-elle ?
Volera-t-elle ?
Elle est touchée
Elle est blessée
Elle est couchée
Mais non tuée
Et le chasseur
De paix voleur
Part sans mot dire
Sans repentir
Dans un pas lent
Et bien content
Un jour j'espère
Paix sera mère
de six colombes de par le monde ...


Dernière édition par Ad Patres le Dim 26 Avr - 0:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ad Patres
Duvet


Messages : 42
Date d'inscription : 05/03/2015

Un journal Ad Patres Empty
MessageSujet: Re: Un journal Ad Patres   Un journal Ad Patres EmptyDim 26 Avr - 0:37

Retour aux sources - II

L'écriture

L'écriture elle nous sauve
L'écriture elle nous aime
L'écriture elle nous fait découvrir
L'écriture elle est belle

C'est la joie, l'écriture
C'est l'envie, l'écriture
C'est le bonheur, l'écriture
C'est la vie, l'écriture

Vivre ou mourir
Peu nous importe
La vie s'envole
Les écrits restent

Ecrire, c'est être éternel
Ecrire, c'est être vivant
Ecrire, c'est être, exister
Ecrire, c'est faire, créer

Laisser un mot,
un souvenir
une part de nous
à ceux qu'on aime et qu'on aimera.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ad Patres
Duvet


Messages : 42
Date d'inscription : 05/03/2015

Un journal Ad Patres Empty
MessageSujet: Re: Un journal Ad Patres   Un journal Ad Patres EmptyDim 3 Mai - 0:25

Troie est toujours à prendre

Après Homère, Euripide, comment s’y prendre ?
Veines et artères vivaces et battantes
De si longs fils a tissé, de quoi se méprendre,
Dans les mémoires les consciences, bien vivante,
Troie est toujours à prendre.

Que ce soit en sonnet qu’elle se fasse entendre
Ou qu’elle soit chantée par les plus amoureux,
Une muse, une déesse qui se fit pendre,
Hélène est toujours vive elle maintient le feu,
Troie est toujours à prendre.

Tant de poètes ta gloire chue ont louée,
Capitale déchue dont l’aura de répandre
N’a jamais eu de cesse, d’année en année,
L’éternelle vivacité qui reste à prendre,
Troie est toujours à prendre.

Magnifique Ilion cœur grec couvert de cendres
Forteresse assiégée et en état de ruine
Citadelle fabuleuse aux nombreux méandres
Depuis des temps anciens, ton destin illumine,
Troie est toujours à prendre.

Un mythe séculaire légende millénaire
Concurrente de Sparte tout comme d’Athènes
Du plus haut des sommets aux gouffres de l’enfer
Tombée ; de la culture grecque l’hymen,
Troie est toujours à prendre.

Scènes de duels sur les rives du Scamandre
Cité bâtie sur non une source mais deux
Contre les prédictions de la douée Cassandre,
Pâris ou Ménélas, lequel choisir des deux ?
Troie est toujours à prendre.

Ménélas mon ami venez donc relever
Le défi qu’à vous Pâris soumet sans attendre,
Sans transition : Hélène, ma bien aimée,
A vos souhaits, hélas ! mon âme doit se rendre,
Troie est toujours à prendre.

De l’ennemi ayant à cœur de te défendre
Hector, fils de Priam, se dresse à ton devant
Brandit le glaive et va afin de le pourfendre
Pâris, son frère, exhorte à soutenir son camp,
Troie est toujours à prendre.

Après dix ans d’attente patiente et guerrière
Ingénieux stratagème afin de la reprendre
Cheval de bois, de fer pénètre ventre à terre
Combat utopique, métaphorique esclandre,
Troie est toujours à prendre.

Alors la guerre de Troie n’a donc pas eu lieu,
Hypothèse formulée restant à comprendre,
A-t-elle, n’a-t-elle pas ? Lequel choisir des deux ?
L’amour de la Reine de Sparte reste à prendre,
Troie est toujours à prendre.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ad Patres
Duvet


Messages : 42
Date d'inscription : 05/03/2015

Un journal Ad Patres Empty
MessageSujet: Re: Un journal Ad Patres   Un journal Ad Patres EmptyDim 3 Mai - 0:31

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Un journal Ad Patres Empty
MessageSujet: Re: Un journal Ad Patres   Un journal Ad Patres Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Un journal Ad Patres
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» journal de campagne d'une armée de cadian dans la boue
» Livre "Le journal intime du fantôme de l'opéra"
» Journal de peinture: les orks
» Papier journal et UTEE
» Journal de Zette : les carottes sont cuites,

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Zèbres à plume :: Ateliers d'écriture :: Journal d'inspiration-
Sauter vers: